Résultats et résumé du match de l'équipe A signé Plume

27 septembre 2009 - 19:17

Victoire de l'équipe A

DSR : victoire de l'équipe A devant St Saturnin sur le score de 2 buts à 1 .(mi-temps 1 - 1 ) Les buteurs : P Grudé 31' et J Grison 75'.

1ère Division : l'équipe B est allée faire match nul à Bonchamps 3 sur le score de 1 but partout (A. Leclerc)

3ème Division : l'équipe C a remportée une belle victoire devant la Vallée d'Orthe de 3 buts à 1. (csc,V.Peyrieux et J.Mourocq)

Véterans : victoire à l'ASPTT Laval sur le score de 4 buts à 0.(S.Verdon(2),L.Couanon et S. Ringnet)

 

 

 

 

 

" Oh ! Mon bateau... Oh, Oh !!! "

 

C'est en ce beau Samemanche ensoleillé que je suis allé voir l'équipe fanion du C.A Evron recevoir son homologue de Saint-Sarturnin.

Je précise pour les lecteurs non avertis que le Samemanche est un Week-end d'une journée lors duquel on se lève le samedi matin pour ne se coucher que le dimanche soir, tout ça parce que dans l'intervalle on se retrouve à une soixantaine de copines et copains pour aider un ami à souffler des bougies sur un gâteau !

Ce qui est sûr c'est que ce Lundi matin au moment d'écrire ma chronique footballistique, j'ai encore la bouche pateuse et les cheveux qui me font mal. A chaque fois que je trempe ma plume dans l'encrier, j'ai l'impression qu'il est rempli de sangria ou de rosé-pamplemousse.  

Ne sachant pas trop comment démarrer mon article, il m'est revenu en tête une chanson des années 80 entendu la veille lors de la fiesta où j'avais eu le privilège d'être invité. A l'époque "Oh ! Mon bateau ", puisqu'il s'agit d'elle, était un peu décalée par rapport à la tendance musicale d'alors. Sans se prendre la tête, avec du travail, une superbe technique vocale et un peu d'humour, le chanteur était arrivé à amener vague après vague son bateau sur les rivages du top 50 alors que personne ne l'y attendait.

Voilà le lien que j'ai trouvé avec notre équipe sénior A. Une équipe que personne n'attends en haut du palmarès, des gars qui ont de la qualité, qui travaillent dur à l'entraînement, qui ont l'air heureux de se retrouver, qui savent rire et chambrer, qui prennent les matchs les uns après les autres sans se prendre la tête tout en étant bien conscients que même s'il fait beau aujourd'hui, ils auront un jour ou l'autre à affronter des gros grains.

L'amiral Guégan avait décidé de reprendre le même équipage que lors de la régate à Villaines à l'exception de Romain Gilbert (entorse à la cheville) remplacé par le mousse Jérémy Breton.

D'entrée de jeu, on se rend bien compte que la mer va être agitée et qu'il faudra être solide sur le pont.

Le péroné de Manu Sablé entaillé par les crampons du 9 adverse en est la preuve. Heureusement, notre Bilic évronnais en a vu d'autres...

Même si la domination des verts n'est pas flagrante, les occasions les plus nettes sont à mettre sur le compte des locaux par l'intermédiaire de Pierre Grudé et surtout de l'intenable Momo Fofana qui intercepte de la poitrine un ballon intéressant à 20 mètres du but adverse sans toutefois arriver à conclure.

Cela sera fait à la 30 ème minute. Suite à une belle action initiée à tribord et grâce à un double décalage, le ballon parvient à Pierre Grudé dans l'axe qui frappe à 18 mètres et du droit, pourtant son mauvais pied. La torpille se loge sous la barre.

 

Evron 1  -  St-Saturnin 0

 

Quatre minutes après, alors que le plus dur paraissait être fait, une voie d'eau se déclare sur le côté babord de notre défense. Une mésentente coupable entraîne l'égalisation des sarthois.

 

Evron 1  - St-Saturnin 1

 

Jusqu'à la mi-temps, les locaux n'arriveront plus à se sortir du faux rythme imposé par les joueurs de St-Saturnin sauf en une occasion et quelle occasion ; suite à une belle percée, Momo, pour une fois pas signalé hors jeu, attire toute la défense adverse et, altruiste, décale en retrait Pierre Grudé seul face au but à 10 métres. Pierre rate sa reprise du gauche pourtant son bon pied. Allez comprendre. Ainsi va la vie des artistes du ballon rond : ils peuvent réussir des buts de folie et puis se louper sur un geste trop facile.

Au coup d'envoi de la deuxième mi-temps, les évronnais décident de partir à l'abordage du but adverse en s'appuyant toujours sur leur solide base défensive avec Romain Jarry à la vigie. La défense sarthoise est mise régulièrement sur le grill par Momo et les deux Pierre. Les fautes adverses, les cartons jaunes et les coup-francs se multiplient. Sur l'un d'eux, tiré de la gauche vers la droite par Pierre Eloy, Cap'tain Jérémy se fait justice lui-même en reprenant victorieusement d'une tête décroisée aux 6 mètres (il venait en effet d'être balancé sur l'action amenant le coup-franc).

Plus rien ne sera marqué et les supporters peuvent exhulter car tout le monde sait bien que St-Saturnin est une équipe solide qui en fera souffrir plus d'un. Aux âmes chagrines qui disaient que la victoire ( 3 - 0 ) à Château du Loir avait été acquise contre une équipe "faible", je signalerai que cette même équipe est allée réaliser un bon nul à Coulaines et ce, sans prendre de but ( 0 - 0 ). Certes il faut savoir ne pas s'enflammer, mais aussi ne pas minimiser la performance des joueurs. 

 

Score final : Evron 2  -  St-Saturnin 1

 

A noter la performance de Davy, l'homme aux adducteurs en cristal, qui a tenu sa place 55 minutes avant d'être remplacé par Benoît, l'homme à l'épaule démontable.

 

L'homme du match : il n'est pas de bon navire sans bon capitaine. Après l'intérim impeccable de Romain la semaine dernière, Jérémy Grison a repris son brassard et conduit son équipe vers la victoire. Un physique à la Nestor Fabbri, l'abbatage et le mental de Jérémy Toulalan, l'élégance de Nicolas Ouédec, la technique et le sens du jeu de Carrière, un but à la Vahid, c'était un Jérémy nantais haut de gamme qu'on a vu. Je peux pas en dire plus sur ce fan du FC Nantes !!!

 

Je souhaite enfin un bon Samemanche prochain à Sébastien Manceau qui fêtera ses ... ans.

Je ne donnerai pas son âge. Plume n'est pas une balance. Je donnerai seulement deux indices :

d'abord il arrive à un âge où ça commence à coûter aussi cher en bougies qu'en gâteau et ensuite il fait désormais parti des joueurs sélectionnables par le José Mourinho des coévrons, le Van Gall des dimanches matins, le Capello des vétérans, j'ai nommé Gilbert Grudé.

N'hésitez pas d'ailleurs à vous déplacer le jour du seigneur sur le coup de 10 heures aux grands-prés pour encourager les vieux mais toujours alertes crampons évronnais. Vous y verrez du très bon football même si'c'est plutôt du bas débit que de l'ADSL !!!

 

Vive le foot !

 

                                                                                Plume

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU